artificiel


artificiel

artificiel, ielle [ artifisjɛl ] adj.
• 1370; lat. artificialis
1Produit par la technique, par l'activité humaine finalisée, et non par la nature. fabriqué, factice. (Opposé à naturel) Lac artificiel. Lumière artificielle. Fleurs, plantes artificielles. Satellite artificiel. Spécialt Membres artificiels. clastique; prothèse. Cheveux artificiels. postiche. Cœur, rein, poumon artificiel. Froid artificiel. Insémination, fécondation artificielle. Intelligence artificielle. Escalade artificielle. Les paradis artificiels.
Obtenu par des opérations diverses à partir de produits naturels. Textiles artificiels et textiles synthétiques. Soie artificielle. Colorant, arôme artificiel.
2Créé par la pensée humaine. Le langage des sourds-muets est un langage artificiel. L'espéranto est une langue artificielle.
3Créé par la vie sociale, la civilisation, et considéré comme non nécessaire. Des plaisirs, des besoins artificiels.
4Qui ne tient pas compte des caractères naturels, des faits réels, rationnels. Classification artificielle. arbitraire.
5Qui manque de naturel. affecté, feint, forcé, frelaté. Sourire artificiel. « tout ce que la seule logique construit reste artificiel et contraint » (A. Gide).
⊗ CONTR. Naturel, 2. original, originel, réel, sincère, véritable, vrai.

artificiel, artificielle adjectif (latin artificialis, conforme à l'art) Produit par le travail de l'homme et non par la nature : Lac artificiel. Fleurs artificielles. Qui résulte de la vie en société et n'est pas essentiel : Besoins artificiels. Qui n'est pas conforme à la réalité : La psychologie artificielle d'un roman. Qui est affecté, manque de naturel : Sentiments artificiels.artificiel, artificielle (expressions) adjectif (latin artificialis, conforme à l'art) Dermatose artificielle, lésion cutanée résultant de l'action nocive d'une cause mécanique, physique ou chimique. (Elle peut présenter toutes les formes dermatologiques.) Escalade artificielle, ensemble des procédés d'ascension (pitons, étriers, etc.) utilisés quand les prises naturelles manquent. Langue artificielle, langue créée de manière systématique pour permettre l'intercompréhension universelle. Mouche artificielle ou artificielle (nom féminin), hameçon portant une pointe de plumes appelée « hackle », imitant un insecte ailé et employé comme leurre. ● artificiel, artificielle (synonymes) adjectif (latin artificialis, conforme à l'art) Produit par le travail de l'homme et non par la...
Synonymes :
- fabriqué
Contraires :
- réel
Qui résulte de la vie en société et n'est pas...
Contraires :
- réel
Qui n'est pas conforme à la réalité
Synonymes :
- spécieux
Qui est affecté, manque de naturel
Synonymes :
- affecté
- emprunté
- étudié
- forcé
Contraires :
- spontané
- véritable

artificiel, elle
adj.
d1./d Qui est le produit de l'activité humaine (par oppos. à naturel). Des fleurs artificielles. Un rein artificiel, une jambe artificielle.
d2./d Fig. Qui manque de simplicité. Style artificiel.
d3./d TECH Qualifie les matières obtenues à partir de produits qui existent dans la nature (par oppos. à synthétique). Textile artificiel.

⇒ARTIFICIEL, ELLE, adj. et subst.
I.— Adjectif
A.— Qui est dû à l'art, qui est fabriqué, fait de toutes pièces; qui imite la nature, qui se substitue à elle; qui n'est pas naturel :
1. Condillac me semble substituer un cerveau artificiel et mécanique, à un cerveau vivant et naturel.
JOUBERT, Pensées, t. 2, 1824, p. 177.
1. [En parlant d'objets factices, de produits de remplacement, de réactions conditionnées] Synon. factice; anton. naturel.
SYNT. Abri, chaussée, terrasse, port, lac, canal artificiel(le); arome, cheveux, parfums artificiel(s); diamant artificiel; froid, givre, satellite artificiel; les paradis artificiels (état second créé par la drogue); textiles artificiels; fibres, fleurs artificielles.
AGRIC. Prairie artificielle; fourrage, humus artificiel; insémination artificielle.
BIOL. Mutations artificielles.
CHIM. Produits artificiels.
MÉD. Accouchement, réflexe conditionné artificiel; alimentation, digestion, fécondation, circulation, respiration artificielle; sommeil artificiel; jambe, bras, main, cœur, œil, rein artificiel(le).
2. [En parlant de produits de l'esprit, de la sc., de l'intelligence, du talent] :
2. Ce n'est pas que Chénier manque de combinaisons tragiques. Il a une tête assez large. On peut lui trouver même de l'élégance et de l'harmonie; ce qui lui manque, c'est le charme; il n'a point le souffle divin, mais c'est son frère qui l'avait bien éminemment; c'est celui-là qui était poète. Chénier a sûrement du talent, mais c'est un talent fait, un talent artificiel. Il a fait son esprit avec celui des autres. Les écrivains du XVIIIe siècle, se sont fait leur originalité : leur esprit est fait, il est artificiel, il est de pièces et de morceaux.
CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1807, p. 21.
3. Il y a des idées abstraites qui correspondent à des faits généraux, à des lois supérieures auxquelles sont subordonnées toutes les propriétés particulières par lesquelles les objets extérieurs nous deviennent sensibles : et les sciences qui ont pour objet de telles idées, qui embrassent le système de telles lois et de tels rapports, ne doivent point passer pour des sciences de création artificielle, conventionnelle et arbitraire.
COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 232.
4. Les concepts les plus artificiels et les plus faux ont souvent rendu de grands services à la science, parce qu'ils habillaient des rapports vrais, et reproduisaient à leur façon le mécanisme réel.
RUYER, Esquisse d'une philos. de la struct., 1930, p. 237.
5. Tout ce qu'il y avait en lui d'artificiel était en ruines. La vérité de son être se révélait, de faiblesse et de mensonge.
DANIEL-ROPS, Mort, où est ta victoire? 1934, p. 221.
Mémoire artificielle. Méthode pour retenir plus aisément ce dont on veut se souvenir; mnémotechnique.
MUSIQUE :
6. ... la musique artificielle (...) consiste en des voix ou des sons différens, si bien disposez (...) qu'ils fassent ensemble une harmonie et un accord mélodieux.
Dom JUMILHAC, La Sc. du plain chant, 1847, p. 35.
Spéc., LING. Langue artificielle :
7. Langue créée soit de toutes pièces soit à l'aide d'éléments empruntés à des langues réelles et destinées à servir de moyen de communication entre les membres d'un groupe (jargons) ou entre des sujets parlant des langues différentes (langues internationales universelles : volapuk, esperanto, ido...). On appelle aussi quelquefois artificielle (...) une langue dont le développement naturel se trouve modifié par l'action consciente de ceux qui l'emploient, en vertu de préoccupations esthétiques (langues de la littérature, langue de la poésie), religieuses (langues rituelles, langue de la prédication), traditionnalistes (langue du droit)...
MAR. Lex. 1933.
B.— [En parlant du comportement, de l'attitude] Feint, simulé, forcé; qui n'a rien de naturel, de spontané. Amabilité, courtoisie, politesse, enjouement artificiel(le) :
8. J'étonnerai peut-être M. Seignobos en lui révélant que cette popularité n'était aucunement fondée ni sur son œuvre d'historien ni sur son métier de professeur d'histoire. Elle était fondée sur cette espèce de promptitude, dans la répartie, sur cette espèce d'abrupt, et un peu cru, de primesautier, de sincère et de brave, de nature, de non convenu, de non artificiel, de non conventionnel, de non solennel, de non officiel, de non truqué, de non universitaire, (d'universitaire tout de même), de non professeur, (de professeur tout de même), et de non fonctionnaire et de non sorbonnard et de sorbonnard tout de même.
PÉGUY, L'Argent, 1913, p. 1227.
9. Le masque est le visage artificiel du pénétrant-impénétrable, et il est donc, à la lettre, l'« hypocrisie »; l'interprétation, dans cette partie masquée, bute contre la trompeuse apparence ou se réfracte en traversant les maquillages de cette apparence.
JANKÉLÉVITCH, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957, p. 12.
P. ext. Qui est sans fondement sérieux :
10. ... Richelieu, trop confiant en son génie, se dirigea sur d'autres principes, et Louis XIV reçut de ses mains un sceptre absolu, une monarchie brillante, éphémère, artificielle et superficielle, sans liaison profonde avec le passé et l'avenir de la France, ni même avec les mœurs du temps.
SAINTE-BEUVE, Tableau hist. et crit. de la poésie fr. et du théâtre fr. au XVIe s., 1828, p. 285.
II.— En emploi subst. neutre, rare. Ce qui est artificiel :
11. Nos imaginations les plus folles, c'est à la nature que nous en empruntons les éléments : comment donc serait-elle monotone? Enfin, va pour l'« artificiel »! Mais le mot a plusieurs sens. L'artificiel, c'est le raffinement extrême de l'art. Si l'art est « l'homme ajouté à la nature » ou « la réalité vue à travers un tempérament », l'artificiel sera le dernier degré de cette transformation de la réalité. Ou bien l'artificiel, c'est le contraire du naturel entendu au sens ordinaire; c'est donc le désir maladif de ne pas ressembler aux autres, de ne rien faire comme eux, la recherche de la distinction à tout prix. Ou bien encore l'artificiel, c'est simplement l'illusion de la réalité produite par des procédés surtout mécaniques. Les automates, les musées de cire, voilà de l'artificiel. Dans ce dernier sens, l'artificiel est ce qu'il y a de plus opposé à l'art.
LEMAITRE, Les Contemporains, 1885, pp. 331-332.
12. Les règlements officiels ne donnent pas la vie, et je suis convaincu pour ma part qu'une éducation comme la nôtre aura toujours les défauts qu'on lui reproche, le mécanisme, l'artificiel. La prétention du règlement est de suppléer à l'âme, de faire avec des hommes sans dévouement et sans morale ce qu'on ferait avec des hommes dévoués et religieux : tentative impossible; on ne simule pas la vie; des rouages si bien combinés qu'ils soient ne feront jamais qu'un automate.
RENAN, L'Avenir de la sc., 1890, p. 427.
Rem. On rencontre dans la docum. le néol. artificialiser (SARTRE, Baudelaire, 1947, p. 127; suff. -iser). Rendre artificiel.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1370 « qui contrefait la nature au moyen de l'art » (ORESME, Le Livre de Ethiques, 1. V, ch. 11, note 2, éd. Menut, p. 295 : Il a mise devant la mesure artificiel, c'est monnoie. Or parle ici de la mesure naturel); 2. 1534 « fait avec art » (MAROT, Au roy touchant la Metamorphose [en tête de trad.] ds HUG. : Celle de la Metamorphose d'Ovide me sembla la plus belle, tant pour la grande doulceur du stile que pour le grand nombre des propos tombans de l'un en l'autre par lyaisons si artificielles qu'il semble que tout ne soit qu'un); ,,vieilli`` ds DG.
Empr. au lat. artificialis au sens 2 « fait avec art, fait selon l'art » spéc. rhét. « (en parlant de preuves) imaginées par celui qui parle, c'est-à-dire basées sur la déduction » (QUINTILIEN, Inst., 5, 1, 1 ds TLL s.v. 703, 8 : illas [probationes] id est inartificiales [has id est artificiales] vocaverunt; cf. en lat. médiév. ca IXe s. (Carmina Scotorum, II, 3, 34 ds Mittellat. W. s.v., 997, 22)); en a. fr. se présente aussi la forme arteficial ca 1270 (Introd. d'astron. B.N. 1353, f° 11d ds GDF. Compl.) — XVe s. GDF. Compl.
STAT. — Fréq. abs. littér. :1 450. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 420, b) 2 127; XXe s. : a) 2 198, b) 2 493.
BBG. — Chauss. 1969. — DUVAL 1959. — Électron. 1963-64. — GAUTRAT 1970. — GOUG. Mots t. 2 1966, pp. 72-73. — GUILB. Aviat. 1965. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MAR. Lex. 1933. — MAR. Lex. 1961 [1951]. — NOTER-LÉC. 1912. — NYSTEN 1824. — SPRINGH. 1962.

artificiel, elle [aʀtifisjɛl] adj.
ÉTYM. 1370; lat. artificialis, de artificium « artifice ».
1 Produit par la technique, par l'activité humaine finalisée, et non par la nature. Fabriqué, factice.(Opposé à naturel). || Lumière artificielle (notamment, lumière électrique). || Élévation de terrain, colline artificielle. || Lac, canal artificiel. || Port artificiel. || Abri artificiel. || Fleurs artificielles, feuillages artificiels. || Plantes artificielles. || Mouche artificielle. || Satellite artificiel.Spécialt. Obtenu par des opérations diverses à partir des produits naturels. Synthétique (notion différente).(1912). || Textiles artificiels (→ ci-dessous, cit. 0.3). || Soie artificielle. || Diamant artificiel. || Colorants artificiels. || Fibres artificielles.N. m. Fam. et vx. || Une robe en artificiel.
0.1 Entra une fille brune et mince, vêtue d'une robe rouge en artificiel, les yeux noirs aux reflets de cuivre et des boucles noires collées sur le front à la gomina.
M. Aymé, le Vin de Paris, « L'indifférent », p. 10.
0.2 Sur quelques tables, ou sur le paravent, des vases de cuivre ou de verre contiennent des fleurs manifestement artificielles.
A. Pieyre de Mandiargues, la Marge, p. 17.
0.3 On appelle textiles artificiels les textiles formés par le filage et la coagulation sous forme de filament de macromolécules naturelles, ou de dérivés chimiques de macromolécules naturelles, ces macromolécules ayant été préalablement mises en solution ou dispersion de filage par un artifice quelconque (…)
Le nombre des textiles artificiels possibles est limité par le nombre des polymères naturels filables, mais celui des textiles synthétiques semble à peu près sans limite (…)
Henri Agulhon, les Textiles chimiques, p. 5-6.
Spécialt. || Pièces d'anatomie, yeux, membres… artificiels. Clastique; prothèse. || Dent, denture artificielle. || Cheveux artificiels. Postiche.(Dispositifs complexes). || Cœur, rein, poumon artificiel.(Qualifiant un n. abstrait). || Objet, phénomène, de caractère artificiel. Artefact.
1 Il y a des plantes dont la nature est, pour ainsi dire, artificielle et factice. Le blé, par exemple, est une plante que l'homme a changée au point qu'elle n'existe nulle part dans l'état de nature.
Buffon, in Lafaye.
(Qualifiant un nom d'action, d'opération). || Production artificielle de chaleur, de froid.Par métonymie. || Froid artificiel.Insémination, fécondation artificielle.Biol. || Mutation artificielle, provoquée.Circulation, respiration artificielle.
Alpin. || Escalade artificielle.N. f. || L'artificielle (abrév. fam. : l'artif).
Spécialt. || Prairie artificielle : cultures de trèfle, luzerne, sainfoin, incluses dans un assolement.
2 Il établit dans ses terres la culture des prairies artificielles, production inconnue en France dans sa jeunesse.
Condorcet, Éloges des Académiciens, Duhamel-Dumonceau.
N. m. || L'artificiel.
3 C'est par l'artificiel, en effet, que la nature pénètre chez l'homme : ce que l'enfant a sous les yeux, il n'en voit la beauté que s'il l'a rencontré d'abord dans une chose reproduite (…)
Edmond Jaloux, le Dernier Jour de la création, I.
2 Créé par la pensée humaine (abstractions, structures abstraites, choses mentales). || Sociétés naturelles d'insectes et sociétés artificielles.
Langage artificiel, qui exprime la pensée par le moyen de signes convenus. || Le langage des sourds-muets est un langage artificiel. || Langue artificielle, imaginée par les philologues ( Esperanto, etc.) ou organisée logiquement ( Langage).Contr. : langage naturel.
Intelligence artificielle.
3 (Souvent péj.). Créé par la vie sociale, par la civilisation, la culture, considérées comme superposées à la nature, non nécessaires, variables. || Plaisirs, besoins artificiels. || Le côté artificiel d'un caractère, d'un comportement. || La vie artificielle des grandes villes. || Un milieu mondain et artificiel.
4 On lui fait (à l'homme) un appétit artificiel par toutes les choses contraires à la tempérance.
Fénelon, Dialogues sur l'éloquence, I.
5 L'homme original s'évanouissant par degrés, la société n'offre plus aux yeux du sage qu'un assemblage d'hommes artificiels et de passions factices qui sont l'ouvrage de toutes ces nouvelles relations, et n'ont aucun vrai fondement dans la nature.
Rousseau, De l'inégalité parmi les hommes, 2.
6 On dit que c'est là (la sauvagerie) la véritable vie de l'homme et que la société n'est qu'une dépravation artificielle.
Voltaire, Dialogues, 8.
6.1 C'est (le parc Monceau) l'endroit artificiel et charmant où les gens de ville vont contempler des fleurs élevées en des serres, et admirer, comme on admire au théâtre le spectacle de la vie, cette aimable représentation que donne, en plein Paris, la belle nature.
Maupassant, Fort comme la mort, éd. 1889, p. 111.
7 Il faut nous délivrer (dit Jacques) de la pitié, de la jalousie, enfin de toutes les passions artificielles (…) Alors la vie devient naturelle (…)
A. Maurois, le Cercle de famille, I, p. 87.
4 Créé par l'esprit humain et considéré comme non lié à la nature et comme non conforme aux données objectives ou aux lois de la raison. || Concept artificiel, notion artificielle, arbitraire et conventionnel(le), ou inadéquat(e) par rapport à la réalité empirique. || Classification artificielle. Arbitraire. || Raisonnement artificiel : sophisme.
REM. Les sens 3 et 4 sont des évaluatifs négatifs et supposent (sauf en sciences) une conception naïve du « naturel », du « vrai », de l'« objectif ».
5 Qui manque de spontanéité, de naturel. Affecté, contraint, emprunté. || Un sourire artificiel. Faux, forcé. || Une gaieté, une douleur assez artificielle.
8 Il y a dans quelques femmes une grandeur artificielle, attachée au mouvement des yeux, à un air de tête, aux façons de marcher, et qui ne va pas plus loin (…)
La Bruyère, les Caractères, III, 2.
9 La vie échappe à la logique, et tout ce que la seule logique construit reste artificiel et contraint.
Gide, Journal 1889-1939, 12 mai 1927.
(Dans l'expression). || Une démonstration artificielle, peu sincère. || Un poème, un récit artificiel et froid.
CONTR. Naturel, original, originel, pur. — Réel, véritable, vrai. — Spontané.
DÉR. Artificialiser, artificialité, artificiellement. — (Du lat. artificialis) Artificialisme, artificialiste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • artificiel — artificiel, elle (ar ti fi si èl, è l ) adj. Qui se fait par art, opposé à naturel. Fleurs, dents artificielles. •   Je ne fais point des hommes artificiels ; j en connais, BALZ. 6e disc. sur la cour..    Mémoire artificielle, méthode imaginée… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • artificiel — ARTIFICIEL, ELLE. adject. Qui se fait par art. Il est opposé à Naturel. Fontaine artificielle. Des fleurs artificielles. Des yeux artificiels. Des dente artificielles. Les Physiciens font un froid artificiel. On dit d Une beauté où l art et le… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • artificiel — Artificiel, [artificiel]le. adj. Qui se fait par art. Il est opposé à naturel. Fontaine artificielle. beauté artificielle. des fleurs artificielles …   Dictionnaire de l'Académie française

  • artificiel — Artificiel, Artificiosum, Artificiale …   Thresor de la langue françoyse

  • Artificiel — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Artificiel », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le terme artificiel se rapporte à tout ce… …   Wikipédia en Français

  • ARTIFICIEL — ELLE. adj. Qui se fait par art. Il est opposé à Naturel. Fontaine artificielle. Des fleurs artificielles. Des yeux artificiels. Des dents artificielles. Pièces d anatomie artificielles. Les chimistes font un froid artificiel. Prairies… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Artificiel — Kunstig, unaturlig, kunstlet …   Danske encyklopædi

  • artificiel — ar|ti|fi|ciel adj., t, le (kunstig) …   Dansk ordbog

  • artificiel — adj. artifissyèlo, a, e (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ARTIFICIEL, ELLE — adj. Qui remplace la nature par l’art. Fleurs artificielles. Dents, yeux artificiels, et, par extension, Beauté artificielle. Prairies artificielles. Froid artificiel. Mémoire artificielle. Méthode destinée à aider la mémoire naturelle. Langues… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.